La période des règles n’est pas souvent une partie de plaisir pour les femmes. Même si chacune d’elles réagit différemment, la douleur, ainsi que les nausées, les maux de tête, de ventre, ou encore les fluctuations d’humeur sont monnaie courante. Vous avez une douleur ovaire droit après les règles, ou ovaire gauche ? Il est nécessaire de comprendre cette douleur ovaire après règles. Justement, vous souhaitez en savoir un peu plus ? Dans notre article, nous allons tout vous expliquer. Pourquoi cette douleur après règle ? Est-il nécessaire de consulter ? C’est ce que nous allons vous expliquer, dans la suite de ce guide.

Mal aux ovaires après les règles : il est normal de ressentir des douleurs en période de menstruations

C’est vrai, nous l’avons dit, toutes les femmes ou presque ressentent des douleurs pendant les règles, et celles-ci peuvent être de diverses natures :

  • Des maux de ventre
  • Des nausées et des vomissements
  • Des douleurs au niveau des ovaires
  • Des sautes d’humeur
  • Des tiraillements dans le bas ventre

Mais alors, comment expliquer les douleurs après règles ? Il faut savoir que pendant cette période du mois, les hormones sont littéralement en ébullition. Aussi, il est normal qu’après votre règle, lorsque les hormones reviennent doucement dans leur état normal, une douleur ovaire après règle se fasse sentir. Cependant, c’est peut-être également le signe d’une grossesse ! Si vous prévoyez de concevoir, alors il serait bon de réaliser un test de grossesse.

Douleur ovaire après règles, enceinte ? C’est possible !

  • Lorsque l’on est enceinte, il est tout à fait possible d’avoir ses règles, pendant quelques mois. C’est ce que l’on appelle les règles anniversaires
  • Mal aux ovaires après les règles grossesse est donc fortement possible ! En effet, les femmes enceintes ressentent des tiraillements dans le bas ventre, surtout au début de la grossesse, lorsque l’embryon se met en place dans l’utérus

Vous avez une douleur des ovaires après les règles, et justement, vous essayez actuellement de tomber enceinte ? Dans ce cas, vous devriez vivement réaliser un test de grossesse. D’autres symptômes pourront également vous mettre sur la voie, autre que le mal aux ovaires après les règles. Par exemple, la couleur de vos mamelons, la sensibilité de vos seins, ou encore des nausées matinales.

Tiraillement ovaire après règles : c’est peut-être une infection

C’est vrai, la douleur aux ovaires après les règles peut également être le signe d’une infection. Aussi, il est absolument nécessaire de consulter, afin de prendre le problème à temps.

  • Rendez-vous chez votre généraliste, si les douleurs après les règles sont encore vives
  • Celui-ci pourra vous prescrire des examens pour poser un diagnostic, notamment la réalisation d’une échographie

Si la douleur aux ovaires après règles est récurrente, alors il est absolument nécessaire de consulter. C’est vrai, cela peut être un problème bien plus grave.

Douleurs ovaires après règles : quand faut-il consulter ?

  • Si vous ressentez une douleur après les règles au niveau des ovaires
  • Si vous avez mal aux ovaires, pendant un rapport sexuel
  • Si vous ressentez des douleurs chroniques

Alors il est absolument nécessaire de consulter votre médecin. Pourquoi ? C’est peut-être le signe d’un cancer de l’ovaire. Rassurez-vous, s’il est pris à temps, il n’est pas dangereux. Cependant, les analyses ainsi que les examens doivent être faits au plus vite, dans le but de trouver un traitement adapté.

Douleur de règles après les règles : comment faire pour vous soulager ?

Vous souhaitez soulager votre douleur après règle ? Qu’il s’agisse d’une douleur ovaire gauche après règle, ou encore d’une douleur ovaire droit après règles, des solutions pourront vous aider :

  • Appliquez une source de chaleur sur votre bas ventre : il peut s’agit d’une bouillotte par exemple, qui pourra vous soulager tout en douceur
  • Prenez du repos : la période des règles est épuisante pour le corps
  • Avoir une bonne hygiène de vie est nécessaire : optez pour une alimentation riche et variée, et surtout, évitez l’alcool, la cigarette, ou les drogues