Le système de vote tel que nous le connaissons aujourd’hui est à la base de notre Cinquième République. Cette organisation, voulue par le Général Charles de Gaulle en 1946 nous permet d’élire notre président, nos députés, nos sénateurs et nos maires.

Ainsi, tous les trois à cinq ans, les citoyens sont appelés aux urnes pour se prononcer sur leurs accointances politiques.

Comment fonctionne donc, dès lors une campagne électorale ? www.papeo.fr nous répond sans plus tarder.

Comment fonctionne une campagne électorale ?

La campagne électorale est une lourde organisation qui prend plusieurs mois. Il s’agit en effet de demander à quelques quarante sept millions de français de se prononcer sur les envies politiques. Un processus complexe qui suit différentes étapes :

  • L’inscription sur les listes électorales.Presque une année avant la date du vote, les citoyens sont appelés à s’inscrire sur les listes électorales de leur commune. Les personnes éligibles sont tous les citoyens majeurs ayant la nationalité française. Pour plus de simplicité, il est désormais possible de s’inscrire en ligne.
  • A l’issu de cette inscription, qui s’achève le 31 décembre de l’année N-1, le gouvernement fixe des dates. Sauf exception, les votes ont lieu un Dimanche afin de permettre au plus grand nombre de se déplacer.
  • Pour l’occasion, on réquisitionne les écoles maternelles et primaires.
  • En parallèle, les candidats préparent leurs programmes et leurs outils de campagne. Les flyers seront envoyés à l’ensemble des citoyens inscrits sur les listes électorales.
  • De la même manière, on organise des équipes afin de prendre en charge la journée du vote. Il faut vérifier que les isoloirs sont aux normes, préparer la mise en place, installer les urnes, former les équipes.
  • A la date choisie, les citoyens se rendent aux urnes pour s’exprimer sur leurs choix. Les bureaux de votes sont en règle générale ouverts de sept heures du matin à vingt heures.
  • Une fois le bureau de vote fermé, il s’agit pour les équipes bénévoles de dépouiller. Les résultats des votes sont transmis pour chaque bureau à la région qui se charge ensuite de les diffuser à la presse.
  • Les résultats définitifs sont connus tard dans la soirée ou le lendemain du vote.

Les autres aspects d’une campagne électorale ?

Bien sûr, il serait faux de limiter la campagne électorale à la préparation pragmatique du vote. Ainsi, il vous faut compter sur la série de débats qui ont lieu plusieurs mois avant les élections, mais aussi le travail de fourmis que fait le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) dans un souci d’équité et de justice.

Ainsi, au-delà des acteurs politiques, ce sont des tribus de journalistes, de professionnels de la communication et tant d’autres professions qui sont investies dans le processus. Plus largement, bien que la chose politique semble désintéresser les français, on remarque que chaque fin de quinquennat est l’occasion pour les citoyens suscite un sursaut dans les débats au sein de l’hexagone.

A contrario, les élections européennes, qui visent à choisir nos représentants à Bruxelles peinent à rassembler. Extérieure à la France, l’institution semble plus lointaine pour nos concitoyens.