On aurait pu croire qu’avec tout le développement qu’a connu l’humanité, que cela soit sur le plan scientifique, personnel ou simplement moral, on se serait débarrassé de certains comportements immoraux, surtout ceux punis par la loi. Mais non, il se trouve que certains ont la peau dure comme le harcèlement.

Hélas, on recense à travers le monde plusieurs cas de harcèlements. Que cela soit dans la rue, dans les lieux de travail ou dans les établissements scolaires, ça ne s’arrête pas et les statistiques sont effrayantes. Visant souvent les plus faibles et les femmes, le harcèlement est capable, à force, de bousiller la vie d’une personne et dans des cas plus rares, mener au suicide.

Heureusement, peu importe par ailleurs le pays dans lequel on vit, le harcèlement est puni par la loi. Il existe plusieurs façons de s’en sortir. Et le harcèlement téléphonique n’en fait pas exception. Ce n’est pas parce que cela se passe derrière un combiné que ce n’est pas du harcèlement pour autant et qu’il faille le prendre à la légère.

Si vous êtes victimes de harcèlement téléphonique et que vous êtes effrayés et perdus, ne sachant comment vous en sortir, on vous présente aujourd’hui un guide afin de vous aider à surmonter cela.

Qu’est-ce que le harcèlement ?

A quel moment se dit-on que nous sommes harcelés plutôt que “cette personne est insistante” ? La ligne est mince et il est important de la connaître :

  • Le harcèlement correspond à un ensemble d’actes et d’agissements qui sont le plus souvent hostiles visant à rendre une personne faible psychologiquement pour en obtenir quelque chose ou pour le simple plaisir de le faire (le sadisme). Il occure dans les différentes sphères de la vie : qu’elle soit privée, professionnelle ou publique.
  • Il existe plusieurs types de harcèlements : le harcèlement moral, souvent caractérisé par des insultes et des remarques visant à rabaisser la personne. Le plus souvent, elle naît d’une forme de racisme et a pour but de soumettre la personne afin de lui montrer sa supériorité, le harcèlement physique qui consiste en la violence physique répétée, le harcèlement sexuel qui arrive le plus souvent dans les lieux de travail et le cyberharcèlement.
  • Ce dernier type est apparu avec les réseaux sociaux et les téléphones et est plutôt récent. Et le harcèlement téléphonique en fait partie. Ce dernier consiste en des appels répétés ou messages insistants qui troublent la tranquillité de la personne.

Que faire contre le harcèlement téléphonique ?

Ceux qui l’ont vécu le savent, le harcèlement téléphonique n’est jamais une partie de plaisir, mais comme tout problème il a des solutions. Il faut savoir que la loi punit sévèrement le harcèlement, quelle que soit sa forme et celui au bout du fil n’échappe pas à la règle. Ainsi, voici nos conseils pour vous aider à vous en sortir :

  • Il faut en parler : afin de rester fort psychologiquement. Ne vous laissez pas atteindre par la peur ou la paranoïa, c’est le but recherché par votre harceleur, ne lui donnez pas la satisfaction de le voir réussir. Résistez, mais résister seul c’est difficile. Voilà pourquoi il est important d’en parler à ses amis, ses collègues ou sa famille, tant que vous ne traversez pas cette épreuve seul.
  • Une fois que vous êtes loin d’atteinte de ses insultes et de ses messages, commencez par collecter le maximum de preuves afin de le traîner en justice. Avec les smartphones, c’est plutôt facile de garder une trace de ce genre de messages il suffit d’effectuer des captures d’écran. Quant aux appels, il ne vous reste qu’à les enregistrer. Pensez aussi à faire appel à un huissier de justice afin de donner plus de poids à vos preuves et d’être sûrs qu’ils seront pris en compte.
  • Une fois fait, allez déposer plainte au commissariat. Là non plus, vous n’êtes pas obligés d’y aller seul si vous avez peur. Prenez avec vous votre conjoint ou votre ami mais soyez celui qui parle afin de clairement en finir. Lorsque vous déposez plainte, faîtes bien attention de donner toutes vos preuves à l’agent ainsi que de lui faire part de vos soupçons si vous en avez concernant la personne qui vous harcèle.
  • Enfin, ne vous laissez pas déstabiliser par les choses qu’il vous a dit. Ne vous laissez pas gagner par la peur ou la paranoïa. Souvent, lorsque nous sommes sujets à ce genre de harcèlement on perd le sentiment de sécurité, même chez soi mais il faut savoir que vous n’êtes pas seul, que la loi va le punir et que vos amis et votre famille ou même vos collègues seront là pour vous. Si cela vous a trop atteint, n’hésitez pas à consulter un psychologue car ça fera toujours du bien d’en parler.